Vous souhaitez partir étudier ou réaliser un stage à l’étranger mais vous hésitez encore à partir ? Pour vous aider et vous donnez envie, nous vous proposons de découvrir des témoignages de jeunes ayant sauté le pas !

Aujourd’hui nous avons le témoignage de Nina, 22 ans, étudiante en communication et traduction qui est partie en Erasmus en Espagne et en Italie.

Photo prise par Nina en Erasmus à Alicante

 

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton expérience de mobilité ?

“Je suis partie étudier en Erasmus universitaire à Alicante, en Espagne, puis je suis allée à Turin, en Italie, en Erasmus professionnel pour réaliser un stage. J’ai quasiment passé toute l’année 2019 à l’étranger.  j’ai passé six mois en Espagne et quatre mois et demi en Italie. Mes deux séjours à l’étranger étant des Erasmus, j’ai pu toucher une bourse Erasmus pour ces deux mobilités.

 

Par quel organisme es-tu passé pour réaliser tes Erasmus ?

Photo prise par Nina du Palais de Turin.

 

 

 

“Je suis passée par mon école, qui a un service dédié à la mobilité.”

 

 

 

 

Quelles étaient tes motivations pour partir étudier à l’étranger ?

“Les séjours à l’étranger sont obligatoires dans ma formation. Étudiant la traduction en plusieurs langues, la principale motivation était donc d’améliorer mon niveau en espagnol et en italien. L’envie de vivre ailleurs et de découvrir de nouvelles choses était aussi très forte !”

 

Quels sont tes meilleurs souvenirs de mobilité ?

Exemple d’hoguera pris par Nina lors de son Erasmus en Espagne.

“Pour mon Erasmus à Alicante, je dirais que le carnaval et les Hogueras de San Juan sont ex aequo. Impossible de les départager, les deux étant des expériences uniques jamais vécues en France pour ma part. L’ambiance lors du carnaval était vraiment géniale car tout le monde dans la rue était déguisé et se prenait au jeu. Il y avait de la musique partout dans le centre-ville jusque tard dans la nuit, c’était vraiment chouette. Quant aux Hogueras, il s’agit un événement ancré dans la tradition de la ville, qui a lieu fin juin et qui dure plusieurs jours. L’ambiance est très festive, il y a des défilés et des feux d’artifices aussi bien le jour que la nuit. Le summum des festivités a lieu le 24 juin au soir, lorsque les grandes statues érigées dans toute la ville sont brûlées : c’est très particulier et c’est à vivre au moins une fois dans sa vie !”

 

 

“Pour l’Erasmus à Turin, j’ai passé de très bons moments avec des collègues qui sont devenus des amis et qui m’ont fait découvrir leur ville et leur culture. L’une des meilleures soirées que j’ai passées là-bas a été une soirée organisée par une association Erasmus dans un bar. Finalement, c’était une soirée plutôt simple mais drôle et qui m’aura permis de rencontrer de nouvelles personnes.”

 

 

 

Que t’ont apporté ces mobilités d’un point de vue personnel et professionnel ?

“Ces deux mobilités m’ont beaucoup apporté et ont été très enrichissantes. J’ai amélioré mon niveau d’anglais, d’espagnol et d’italien, et j’ai une meilleure connaissance des cultures que j’étudie.

 

En ce qui concerne l’université, j’ai découvert de nouvelles matières, qui n’étaient pas au programme de mon cursus en France. La manière d’enseigner pouvait également être différente, ce qui était très intéressant.

 

Au niveau professionnel, j’ai développé de nouvelles compétences puisque les manières de travailler et les relations entre individus ne sont pas forcément les mêmes entre deux pays. De plus, travailler avec des personnes de cultures différentes permet de développer une certaine adaptabilité.

 

J’ai aussi lié de belles amitiés. Certaines n’ont duré que le temps du séjour, mais d’autres perdurent encore aujourd’hui.

 

Enfin, j’ai énormément appris sur moi-même au cours de ces deux expériences. Je ne vais pas rentrer dans les détails, mais en rentrant en France, je me suis sentie beaucoup plus confiante et sûre de moi. J’ai ressenti également une certaine fierté car je me suis rendu compte que je pouvais partir seule et me débrouiller dans une ville que je ne connais pas, où les habitants ne parlent pas la même langue.”

 

Aurais-tu un dernier mot pour les personnes qui hésiteraient à partir ?

“Si l’aventure vous tente, foncez ! Vous allez découvrir de belles choses et de beaux endroits, vous amuser et rencontrer de très belles personnes. Même si vous n’étudiez pas les langues, partir à l’étranger est enrichissant pour beaucoup de raisons et vous repartirez avec de très bons souvenirs. Attention, vous risquez d’avoir envie d’y retourner !

 

Et dernier petit conseil : n’hésitez pas à contacter les étudiants qui sont partis dans les pays ou les villes qui vous intéressent. Ils pourront vous aider à choisir votre destination et vous donner une idée plus précise du séjour qui pourrait être le vôtre.”

Mobiite Haut De France

Rejoignez notre newsletter

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!