Vous êtes étudiants ? Vous souhaitez effectuer une mobilité à l’étranger mais n’êtes pas encore prêt à franchir le pas ?

On vous propose aujourd’hui de découvrir l’expérience de Tiphaine, 27 ans, partie en échange universitaire au Japon.
.

Peux-tu nous en dire un peu plus sur ton expérience de mobilité ?

Dans le cadre de mes études, j’ai effectué un échange universitaire d’un an à Nagoya au Japon en 2018-2019. Pendant mes vacances ou les week-ends, j’ai visité plusieurs villes de l’archipel : Tôkyô, Kyôto, Nara, Nagahama, Ise,Sapporo, Kamakura, Enoshima, Gifu, Kanazawa, Osaka, Kôbe, Himeji et bien d’autres encore ! Mais avant cela, j’étais déjà partie un mois au Japon en 2014 pour du tourisme.

Par quel organisme es-tu passé pour réaliser ton échange ?

Je suis passée par mon université française.

Quelles étaient tes motivations pour partir au Japon ?

J’ai commencé mes études de Japonais dans l’optique d’aller étudier là-bas un an grâce au programme d’échange. Je suis passionnée par la culture japonaise et le Japon en général et je voulais vraiment avoir une expérience longue sur place pour apprendre le plus de choses possible sur ce pays.

Comment s’est passé ton expérience à l’étranger ?

Apprendre le japonais au Japon a été ma plus belle expérience dans ma vie même si il y a eu des hauts et des bas, notamment pendant les périodes de vacances où je me retrouvais seule et où je ressentais vraiment la solitude et la distance avec mes proches.

Quel est ton meilleur souvenir de cette mobilité ?

Un de mes objectifs était d’aller au festival de la neige, Yuki Matsuri, à Sapporo. J’ai failli y renoncer parce que j’avais peur de prendre l’avion toute seule au Japon. Au final, à la dernière minute, j’ai réservé mes billets et mon hôtel et j’y suis restée 5 jours ! J’ai adoré ma visite de la ville.

 

Qu’as pu t’apporter cette mobilité ?

Personnellement, j’ai réussi à sortir de ma zone de confort en étant confrontée seule à la vie quotidienne dans un autre pays n’ayant pas la même langue que la mienne. J’ai osé faire des choses alors qu’avant j’aurais beaucoup hésité voire même renoncé.

 

 

Aurais-tu un dernier mot pour les personnes qui hésiteraient à partir ?

Même si la distance avec les proches ou la peur de l’inconnu vous effraie, lancez-vous ! Partir à l’étranger pendant une longue période, c’est l’expérience d’une vie ! Vous ne regretterez jamais de l’avoir fait, mais vous regretterez de ne pas avoir osé.

Ce témoignage vous a convaincu ? Passez le cap et adressez-vous au pôle international de votre université pour découvrir toutes les destinations qui vous sont possibles.

Mobiite Haut De France

Rejoignez notre newsletter

Inscrivez-vous à notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!